Algérie : Pouvoir Assassin, deux manifestants tués

Extraits de France 2, 8 janvier 2011 :

La hausse subite et importante des prix des produits alimentaires de base est à l’origine de violentes manifestations qui secouent l’Algérie depuis mercredi.

Malgré les appels au calme des autorités et de plusieurs imams, les heurts se sont étendus dans l’est du pays et en Kabylie. « Il y a plus de 300 agents, entre police et gendarmerie, qui ont été blessés, a indiqué le ministre algérien de l’Intérieur, alors que dans l’autre camp, il y a moins d’une centaine de blessés ».

Un jeune homme de 18 ans a été tué vendredi dans des affrontements dans la région de M’Sila, à 300 km au sud-est d’Alger, a annoncé samedi le quotidien arabophone Elkhabar. Trois autres manifestants ont été blessés lors de ces heurts violents, selon la même source. Un manifestant de 32 ans est mort vendredi lors d’une manifestation à Bou Smaïl (à l’ouest d’Alger), dans des affrontements avec la police, a également indiqué une source médicale.

A Alger, dans le quartier populaire de Belouizdad, des groupes de jeunes ont affronté avec des pierres et des bouteilles des policiers déployés en masse et lourdement armés, selon les correspondants de l’AFP. La police a riposté avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. La Ligue nationale de football a elle reporté l’ensemble des matches à titre préventif.

A Annaba, épargnée jusque-là par la contestation, de violents incidents ont éclaté après la prière du vendredi dans le quartier populaire dit « gazomètre ». Des centaines de jeunes ont lancé une pluie de pierres contre les policiers déployés depuis la veille. Les échauffourées ont ensuite gagné la cité voisine des Lauriers-roses et les manifestants ont coupé avec des barricades la principale artère qui mène vers le Centre hospitalier universitaire d’Annaba. 17 personnes ont été blessées, lors des affrontements.

A Oran, où plusieurs édifices publics avaient été saccagés mercredi, les affrontements ont repris vendredi après-midi dans le quartier du Petit-Lac.

A Tizi Ouzou, principale ville de Kabylie (est), de violents heurts ont opposé des jeunes du quartier des Genêts et des policiers qui ont fait usage de grenades lacrymogènes, selon des habitants.

Réunion du gouvernement samedi

Le gouvernement algérien a annoncé samedi soir une série de mesures pour faire baisser les prix du sucre et de l’huile dont la flambée a provoqué des émeutes. A l’issue de plusieurs heures de réunion interministérielle autour du Premier ministre Ahmed Ouyahia, le gouvernement a annoncé l’exonération à titre temporaire de 41% des charges imposées aux importateurs, producteurs et distributeurs d’huile et de sucre.

Publicités
Cet article, publié dans Algérie, Luttes sociales, Répression, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s