Communiqué d’ICO sur la Côte d’Ivoire

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière à propos de la situation en Côte d’Ivoire, 5 janvier 2011 :

En ce début d’année 2011, la population de Côte d’Ivoire vit dans la crainte que le conflit entre Gbagbo et Ouattara, les deux candidats à la présidentielle qui se considèrent présidents, ne fasse plonger le pays dans un nouveau bain de sang. D’un tel bain de sang, nous savons déjà qui seront les perdant : les ouvriers, les chômeurs, les paysans et plus largement les classes populaires de Côte d’Ivoire, qui serviront de chairs à canon dans ce conflit, tomberont victimes de pogroms anti-immigrés au nom de l’idéologie raciste de « l’ivoirité » ou autres divisions ethniques et religieuses dont se servent les dirigeants pour diviser la population et la classe ouvrière et mieux asseoir leur pouvoir. Nous savons aussi, que le président soit Gbagbo ou Ouattara, qui seront les véritables vainqueurs de ce conflit : les trusts français comme Bolloré, Total, Bouygues, BNP Paris Bas, France Télécom et autres entreprises françaises qui sont les véritables maîtres de ce pays.

L’armée française est présente en Côte d’Ivoire, fin 2002, elle est intervenue pour sauver le dictateur Gbagbo face à une rébellion au nord du pays. Pendant des années et des années, Gbagbo et sa dictature étaient les loyaux serviteurs de l’impérialisme français. Aujourd’hui, Sarkozy et la bourgeoisie française préfèrent jouer la carte de Ouattara. Et alors que Gbagbo, l’ancien serviteur des trusts français, tente de mobiliser autour de lui avec un discours « anti-impérialiste », Ouattara est présenté comme un « démocrate » face à la dictature. Rappelons qu’il fut de 1990 à 1993 le premier ministre de Houphouët-Boigny, dictateur qui fit régner la terreur contre toute opposition et en particulier contre les communistes. Si la dictature d’Houphouët-Boigny était connu pour ses fastes, pour la population, ce fut une détérioration de ses conditions de vie, le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté passant de 11% en 1985 à 31% en 1993. Et Ouattara, le premier ministre d’alors, y avait contribué par une politique d’austérité, licenciant des milliers de travailleurs de la fonction publique et privatisant, pour les plus grands profits de Bolloré ou Bouygues, des secteurs comme l’eau et l’électricité. Quant à Gbagbo, président de la Côte d’Ivoire depuis l’an 2000, connu pour sa démagogie raciste au nom de « l’ivoirité », il a mené la même politique, favorable aux trusts français, et de misère et d’austérité pour les travailleurs. Les salaires, par exemple, sont, malgré la flambée des prix, gelés depuis une décennie.

Lire la suite

Publicités
Publié dans Côte d'Ivoire, Guerre, militarisme et barbarie capitalistes, Leur société, Tracts et communiqués | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Algérie : « nous n’en voulons plus » de cette « vie sans lendemain »

Dépêche AFP, 7 janvier 2011 :

ALGER — « Nous crions, brûlons, cassons » car c’est le seul langage qu’ils comprennent. « De cette vie sans lendemain, nous n’en pouvons plus. Nous n’en voulons plus », clame « Johnny », déterminé vendredi encore à en découdre dans son quartier algérois de Bab el Oued.

Ce quartier densément peuplé, considéré comme le coeur de toutes les révoltes d’Algérie, a vécu ces deux dernières nuits des émeutes extrêmement violentes contre la vie chère et l’augmentation soudaine des prix de première nécessité au 1er janvier.

Avec leurs jets de pierres, feux d’artifices allumés à 3 mètres de la cible, sabres et bâtons, ces jeunes ont attaqué un commissariat mercredi, incendié nombre de commerces qu’ils ont vidés aux petites heures du matin « sans rencontrer la moindre opposition de la police », ont affirmé plusieurs témoins.

Lire la suite

Publié dans Algérie, Luttes sociales | Tagué , , | Laisser un commentaire

Algérie : Emeutes contre la flambée des prix

RFI, 6 janvier 2011 :

Des affrontements ont opposé, dans la nuit de mardi 4 et 5 janvier 2011, des manifestants aux forces de l’ordre en Algérie, notamment à Alger et ses environs et dans le centre-ville d’Oran. A l’origine de ces violentes manifestations : la hausse brusque et inexpliquée des prix de produits alimentaires de base, comme l’huile et le sucre.

Jusqu’aux alentours de 21 heures, de violentes émeutes étaient toujours en cours à Bab-el-Oued, quartier populaire à l’ouest du centre-ville de la capitale. Du coté d’el-Kettani, non loin du siège de la police nationale, mais aussi dans le périmètre des « trois horloges », des manifestations ont été signalées. D’après des sources concordantes, quelques magasins ont été saccagés et des véhicules brûlés entrainant l’intervention des forces anti-émeutes.

Lire la suite

Publié dans Algérie, Luttes sociales | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Flandre : Postiers en lutte

7 sur 7, 6 janvier 2011 :

Les conducteurs du centre de tri postal de Gand X ont mené au cours de la nuit de mercredi à jeudi une action de solidarité avec leurs collègues grévistes du centre de tri d’Anvers X. Aucun camion n’a pu quitter le centre de tri gantois pour approvisionner les bureaux de poste de Flandres occidentale et orientale, a-t-on appris jeudi de source syndicale.

Le piquet de grève devant les portes du centre de tri Gand X a été levé jeudi vers 7h00. L’équipe du matin a repris le travail de sorte que le retard accumulé pendant la nuit pourrait être rattrapé dans le courant de la journée.

Lire la suite

Publié dans Belgique, Dans les entreprises, Luttes sociales | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Fin de la grève dans les ports en Israël

Econostrum, 6 janvier 2011 :

Les salariés portuaires israéliens ont décidé de reprendre le travail jeudi 6 janvier 2011.

Le mouvement de grève, observé par 3 500 employés, durait depuis lundi 3 janvier 2011 et paralysait les trois ports de marchandises du pays (Haïfa, Ashdod et Eilat).

Lire la suite

Publié dans Dans les entreprises, Israël, Luttes sociales | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Les salariés de la raffinerie de Reichstett en grève

Le Parisien, 6 janvier 2011 :

Les salariés en poste à la raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin), que le groupe pétrolier suisse Petroplus souhaite fermer en 2011, se sont mis en grève à l’issue de la première réunion de négociation avec la direction mercredi après-midi, a-t-on appris auprès des syndicats.
Une assemblée générale doit se tenir jeudi matin à 10H00 pour décider de la suite à donner au mouvement.

Les salariés en poste se sont mis en grève à l’issue de la première réunion de négociation avec la direction concernant le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

A cette occasion la direction a fermement refusé de négocier à propos d’une « prime à la tonne », demandée par les salariés.

Lire la suite

Publié dans Dans les entreprises, France, Luttes sociales | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Port d’Alger : La grève continue

El Watan, 6 janvier 2011 :

Les dockers du port d’Alger sont en grève depuis deux jours. Ils comptent poursuivre leur mouvement de protestation jusqu’à la pleine satisfaction de leurs revendications.

«Nous sommes en grève depuis mardi et nous poursuivrons notre action jusqu’au bout», fulmine Samir Hedjadji, un gréviste qui dit se soulever contre les nouvelles mesures de compensation et d’organisation qualifiées d’«injustes». «Vous savez, derrière ces mesures se cache une réelle volonté de nous mettre dehors. Déjà, ils ont commencé par réduire le nombre de dockers par bateau. Avant, nous étions 12 à travailler sur un bateau. Maintenant, nous ne sommes que 10…», dénonce-t-il.

Lire la suite

Publié dans Algérie, Dans les entreprises, Luttes sociales | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Sita Suez Sud-Ouest : Eboueurs en grève

La Dépêche, 6 janvier 2011 :

Dans Castanet et d’autres communes du Sicoval, les poubelles des particuliers débordent de détritus depuis lundi. En effet, les éboueurs de la société Sita Suez Sud-Ouest, mandatée par le Sicoval pour effectuer le ramassage des ordures, sont en grève et débordent de colère. Hier matin, sur le site de la zone de Vic à Castanet, les camions de collecte demeuraient à l’arrêt sur le parking. Et tant les chauffeurs, que les rippeurs grévistes, persistaient dans leur volonté de ne pas reprendre leurs activités jusqu’à ce que leurs revendications soient entendues par la direction de Sita Suez. Un mouvement de grève qui repose sur deux axes forts : les conditions de travail et la sécurité, mais aussi des questions de salaire.

Lire la suite

Publié dans Dans les entreprises, France, Luttes sociales | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Grève d’enseignants aux Comores

Linfo.re, 6 janvier 2011 :

A l’issue d’une assemblée générale des travailleurs de l’éducation, le syndicat des enseignants s’est lancé dans une grève illimitée pour mettre la pression sur le gouvernement concernant l’application de la nouvelle grille indiciaire.

Plus de 200 enseignants ont pris part à la réunion qui s’est déroulée lundi à l’école primaire Application de Moroni afin de décider de la démarche à entreprendre pour obtenir gain de cause.

La décision de la mise en place de cette nouvelle grille fait suite à la grève générale qui avait paralysé l’éducation l’année dernière. Les enseignants se plaignent du fait que la nouvelle grille indiciaire qui devait entrer en vigueur au 1er octobre dernier n’est toujours pas effective.

Lire la suite

Publié dans Comores, Luttes sociales | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Grève chez Camaïeu : « On tiendra jusqu’à obtenir satisfaction »

La Voix du Nord, 6 janvier 2011 :

La grève débutée mardi matin, chez Camaïeu à Roubaix, a été reconduite hier. …

Le piquet de grève a été maintenu durant toute la nuit de mardi à mercredi, et il était toujours en place hier après-midi. Sur place, les grévistes se relayent pour barrer la route et interdire ainsi l’accès à l’entrepôt.

« On a un stock de pneus, des palettes, tout ce qu’il faut », détaille Thierry Siwik, délégué CGT. Sur place, les grévistes alimentent régulièrement le feu et ont installé une grande tente, signe qu’ils ne sont pas près de lâcher : « On tiendra jusqu’à obtenir satisfaction », confirme Thierry Siwik, au nom de l’intersyndicale CGT-FO-CFDT qui a lancé le mouvement, après déjà plusieurs débrayages opérés ces derniers mois en guise d’avertissement à la direction.

Lire la suite

Publié dans Dans les entreprises, France, Luttes sociales | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire